Le roman (post)migratoire en tant que « roman spatial » : le(s) rôle(s) de l’espace dans Il ne portait pas de chandail d’Annick Walachniewicz

Przemysław Szczur

Abstract


L’auteur de l’article propose une analyse du roman Il ne portait pas de chandail de l’auteure belge contemporaine Annick Walachniewicz à travers la notion de « roman spatial ». Il souligne ainsi l’utilité de la perspective spatiale pour rendre compte de la spécificité de la littérature (post)migratoire. Dans le roman analysé, l’espace joue un rôle structurant tant au niveau du discours que de l’histoire. L’on y remarque une spatialisation de la composition et de la lecture romanesques. Les personnages, y compris la représentation de leur psychologie, sont également spatialisés.

Quant à l’espace, il est narrativisé dans la mesure où il reste dans une relation intime avec l’intrigue à laquelle c’est principalement le trajet migratoire du père de l’héroïne-narratrice qui sert de principe dynamique. Au-delà de la dimension référentielle de l’œuvre, le style poétique qui y domine pourvoit les éléments spatiaux représentés d’une dimension symbolique.

En termes géo-nationaux, c’est le territoire polonais qui y joue un rôle particulièrement important car il renferme le secret du père de l’héroïne-narratrice qui se trouve à la source du récit. Bien que la division fondamentale qui organise l’espace représenté dans le roman soit celle entre l’Est et l’Ouest européens, l’héroïne narratrice raconte aussi ses tentatives de dépasser cette dichotomie.

 

The author of the article offers an analysis of the novel Il ne portait pas de chandail by contemporary Belgian author Annick Walachniewicz through the notion of "spatial novel". He thus underlines the usefulness of the spatial perspective to account for the specificity of (post)migration literature. In the analysed novel, space plays a structuring role in terms of both discourse and history. We notice a spatialization of the composition and the reading of the novel. The characters, including the representation of their psychology, are also spatialized.

As for the space, it is narrativized insofar as it remains in an intimate relationship with the plot in which it is mainly the migratory path of the father of the narrator-heroine that serves as a dynamic principle. Beyond the referential dimension of the book, the poetic style that dominates it provides the represented spatial elements with a symbolic dimension.

In geo-national terms, it is the Polish territory that plays a particularly important role because it contains the secret of the father of the narrator-heroine who lies at the source of the story. Although the fundamental division that organizes the space represented in the novel is that between Eastern and Western Europe, the narrator-heroine also recounts her attempts to overcome this dichotomy.


Keywords


Annick Walachniewicz; littérature belge francophone; littérature migrante; espace littéraire

Full Text: PDF

Moderna språk - Institutionen för moderna språk - Box 636 - SE-751 26 UPPSALA
ISSN: 2000-3560