Se faire INF – une construction causative

Tore Frøland Sveberg

Abstract


Dans cet article, nous soutenons qu’il y a une différence nette entre Elle a été violée et Elle s’est fait violer. Bien que quelques linguistes aient proposé une lecture passive de la construction se faire INF, nous pensons qu’il est possible, et même le plus logique, de doter le sujet de cette construction d’une certaine responsabilité, aussi pour les cas où ce sujet est inanimé ou pour les cas où l’événement décrit est au détriment du sujet, comme dans la phrase ci-dessus. En effet, nous pensons qu’une certaine responsabilité est inhérente au sujet de la construction se faire INF, ce qui devrait inspirer la prudence à celui ou celle qui s’en sert.


Full Text: PDF

Moderna språk - Institutionen för moderna språk - Box 636 - SE-751 26 UPPSALA
ISSN: 2000-3560